Contre visite médicale à Nice

Lorsqu’un salarié se met en arrêt maladie assez régulièrement (hormis une maladie nécessitant un traitement lourd), ce dernier peut être contrôlé afin de vérifier le bien-fondé de cet arrêt.

Ce contrôle est généralement mis en place par la caisse d’assurance maladie. Mais, l’entreprise a la possibilité d’organiser cette contre visite. Pour cela, deux choix s’offrent à elle.

Soit elle fait appel à un médecin libéral indépendant, soit elle demande les services d’une société spécialisée dans les contre visites médicales comme Verilor.

Le médecin désigné pour la contre visite se rend au domicile du salarié sans que ce dernier soit prévenu. En effet, le but est de vérifier que la personne respecte bien les heures de sortie inscrites relatives à l’arrêt.

Une fois au domicile du malade, le médecin effectuera un contrôle sur trois éléments: le respect des heures de sortie, la durée de l’arrêt et un examen médical pour s’assurer de la véracité de la maladie ou des blessures.

S’il s’avère que le salarié ne respecte pas les recommandations prescrites par le médecin ou que son arrêt ne correspond pas à son état, l’entreprise pourra suspendre le versement des indemnités complémentaires. Dans le cas où le salarié refuse de se soumettre à la contre visite médicale, la société qui l’emploie peut décider de mettre un terme aux indemnités complémentaires.

En sachant que la contre visite s’effectue pendant les heures où le malade doit se trouver à son domicile, si le salarié est absent lors du passage du médecin, il perd également ses indemnités.

contre visite médicale Nice

Les entreprises à Nice

Commune de la région PACA dont la souveraineté a longtemps été contestée, à cause de sa proximité avec la frontière italienne, Nice est le phare de la Côte d’Azur. 5ème ville de France en terme de population, les habitants sont appelés les Niçois et possèdent leur propre patois : le Nissart.

On y découvre une cuisine authentique, aux saveurs épicées témoignant de la rencontre de différentes cultures méditerranéennes. Ville d’art et de culture, le nombre très important de musées qu’elle contient s’explique par la présence dans la région, au fil de l’histoire, d’illustres artistes tels que Picasso, Matisse ou Chagall.

Nice est la deuxième destination touristique de France après Paris grâce à son climat, ses paysages, ses plages et sa richesse culturelle. Le tourisme représente donc une importante part de l’activité économique de la ville avec une filière nautique non négligeable.

Nice connait un véritable développement, notamment dans le domaine des sciences et des hautes technologiques. Des facteurs d’envergures contribuent à cette croissance : Acropolis et son Palais des Congrès, la technopole de Sophia Antipolis avec plus de 2.000 établissements, la création d’une Eco-vallée ou encore l’aéroport international, troisième plus important de France après ceux de Paris. Les secteurs primaires et surtout secondaires restent donc très minoritaires à Nice.

Depuis 2016, la CCI établit un constat positif avec un regain dans la création des entreprises azuréennes de 9,4% et un taux de survie de ces dernières en nette amélioration (70% de ces entreprises atteignent les 5 ans).

Au cours de l’année 2016, 15.392 entreprises voient le jour dont 6.267 auto-entrepreneurs et un peu plus de mille entreprises sont placées en liquidation judiciaire. Ouverte sur le bassin méditerranéen et disposant d’une clientèle venue des quatre coins du monde, la ville de Nice contribue à un climat favorable pour l’implantation d’entreprises étrangères au sein de la région.

Contre visite médicale à Nice
5 (100%) 3 votes