Contre visite médicale à Besançon

La contre-visite médicale est un acte de vérification réalisé par un médecin mandaté par l’employeur. Le professionnel de santé effectue un diagnostic pour s’assurer de la réalité de l’arrêt de travail de l’employé soupçonné.

Il vérifie la réalité de l’incapacité de ce dernier à travailler. Outil souvent inconnu des employeurs, la contre-visite médicale est un moyen efficace de modérer l’absentéisme au travail.

Vous avez des soupçons sur la réalité de l’arrêt de travail d’un employé ? Vous avez repéré celui-ci en train d’effectuer des tâches dont il a été jugé inapte ? Et si vous procédiez à un contrôle par un médecin ?

Une contre-visite médicale permettra d’abord de lever le doute de l’employeur et ainsi le rendre plus serein. De plus, un absentéisme long peut être perçu comme abusif par les collègues qui en subissent les conséquences, ce contrôle permet donc de revenir à un climat plus sain dans l’entreprise.

Avec Verilor, ces contrôles révèlent souvent des arrêts maladie abusif et permettent, à terme, de réduire l’absentéisme au travail. Évidemment, les effets indirects sont nombreux, le système permet de limiter les pertes de production, le recours à l’intérim pour remplacer le personnel en arrêt ou encore les retards de livraisons.

En bref, le procédé se veut dissuasif pour les employés et évitera la perte de confiance des clients de l’entreprise.

contre visite médicale Besançon

Les entreprises à Besançon

Besançon est une ville de plus de 115.000 habitants située dans l’Est de la France sur l’axe Rhin-Rhône dans le département de la Bourgogne-Franche-Comté.

Capitale culturelle de la région, elle est connue dans toute la France pour ses châteaux et sa vieille ville si bien conservée. Située en pleine nature, entre collines et champs, Besançon attire des touristes tous les ans pour un accès plus facile au massif central. L’histoire de la ville attire notamment beaucoup de curieux et d’étudiants, surtout dans les beaux-arts.

Besançon se présente comme une ville centrale. C’est à dire qu’à l’instar de Paris, elle concentre un grand nombre de richesses et d’emplois. Le premier phénomène observable quotidiennement est alors la migration pendulaire.

Elle est en effet très facilement visible, bien qu’assez minoritaire, dès lors que les habitants des villages à côté ne trouvent plus de travail dans les fermes, ou ont des motivations autres. Besançon été donc été le centre d’une sorte d’exode rurale dont les effets sont toujours visibles aujourd’hui. Suite à une crise industrielle entre 73 et 90, Besançon se relève et devient un centre tertiaire. C’est précisément dès le début du XXIe siècle que l’on voit réapparaître les métiers d’horlogers qui ont été invisibilisé par l’essor industriel des années 45-73.

Aujourd’hui, Besançon prend l’image d’une ville campagnarde aux traditions et aux racines fortes. C’est ce que l’on voit notamment dans le retour du métier traditionnel d’horloger repris par des entreprises qui attire de grands clients dans le monde entier. Le retour aux traditions est aussi incarné par un mode de vie confortable au milieu d’une nature verdoyante. Les entreprises se veulent locales, petites, et dans la lignée culturelle de la région. Nous assistons finalement, à une préférence pour les métiers de la terre ou de la culture historique dans la ville de Besançon avec toujours un arrière fond de migration pendulaire. La dynamique est donc majoritairement orientée vers le tertiaire, et cela ne risque pas de changer.

Contre visite médicale à Besançon
5 (100%) 2 votes