Faire une demande de microcrédit quand on est jeune

Le microcrédit quand on est jeune

Faites-vous partie des près de 6 millions de jeunes en France ? Une tranche d’âge qui se retrouve fréquemment confrontée à la précarité ainsi qu’à un manque d’accès aux ressources financières. Alors, quand il s’agit de contracter un crédit, les portes des banques se ferment.

Cependant, une solution existe, pensée pour les jeunes actifs, étudiants et jeunes chercheurs d’emploi : le microcrédit social.

En bref, un microcrédit social c’est :

  • Une solution de financement adaptée aux limites financières des jeunes.
  • Une capacité d’emprunt sécurisée pour financer des projets au début de la vie active.
  • Un dispositif encadré, sur dossier, proposé par de nombreux organismes.
  • Un levier compatible avec d’autres aides et capacités de financement.

Être jeune, qu’est-ce que c’est ?

Finalement, être jeune, ça veut dire quoi ? Pour mettre tout le monde d’accord, basons-nous sur la définition de l’INSEE.

Selon l’Institut, la tranche d’âge définie comme jeune correspond aux 18 – 29 ans. À cette étape de la vie, vous faites souvent face à de nombreux investissements : nouvelle voiture, matériel informatique, location ou achat d’un premier logement, financement d’une formation professionnelle…

Des dépenses qui nécessitent des moyens souvent difficiles à trouver.

Les difficultés à trouver un crédit quand on est jeune

La méthode la plus simple pour trouver un financement rapide reste le crédit, proposé par une banque. Mais si vous êtes jeune, que vous soyez étudiant ou tout juste entrant sur le marché du travail, cette option est presque inaccessible.

En effet, un jeune actif ou un jeune en études n’aura pas encore de patrimoine, de réserves financières ou de flux de revenus suffisants. Alors, votre banque va sans doute estimer que votre capacité de remboursement est insuffisante, faisant courir des risques de solvabilité sur votre prêt.

Est-il alors possible d’accéder à un financement quand on est jeune ? Oui, au travers d’un dispositif spécifique, le microcrédit social

Microcrédit, comment ça fonctionne quand on est jeune ?

Quel que soit votre projet, vous avez la possibilité de faire appel à un micro crédit. Il s’agit d’une solution parfaitement adaptée aux jeunes, ainsi qu’aux personnes en situation de précarité.

Le dispositif, garanti par l’État, la Caisse des Dépôts ainsi que l’organisme prêteur, s’adresse à l’ensemble des personnes en marge du système bancaire traditionnel : 

  • Revenus faibles ou irréguliers
  • Bénéficiaires des minima sociaux
  • Salariés en insertion professionnelle ou en CDD
  • Interdits bancaires, fichés Banque de France
  • Étudiants et personnes au chômage
  • Toute personne relevant d’une situation financière précaire

Le microcrédit est donc une solution idéale pour obtenir un prêt personnel ou professionnel si vous êtes jeune et avec de faibles ressources.

Selon l’organisme, vous pouvez prétendre à un montant allant jusqu’à 12 000€, avec des taux d’intérêt modérés à nuls ainsi que des périodes de remboursement étendues.

Enfin, en cas de besoin, un travailleur social peut accompagner votre démarche ainsi que la préparation du dossier.

Quelles conditions pour obtenir un microcrédit social en étant jeune ?

Vous souhaitez acheter votre première voiture, financer un voyage, une formation professionnelle ou un ERASMUS ?

Quel que soit votre projet, vous pouvez contracter un microcrédit social pour jeune, même si vos ressources sont faibles. Gardez en tête qu’il s’agit d’une démarche spécifique, nécessaire à la constitution d’un dossier complet. 

Microcrédit social, pour les exclus du système bancaire

Le microcrédit social est pensé pour ceux en dehors du système bancaire traditionnel. En tant que jeune, vous rencontrez sans doute des obstacles pour accéder à des solutions de financement classique : faibles revenus, dépendant des minima sociaux, faible capacité de remboursement…

C‘est là que ce dispositif entre en jeu, vous donnant accès à une solution de crédit pensée pour accompagner les projets personnels mais aussi professionnels des personnes avec peu de ressources ! 

Les justificatifs à fournir

Bien que les procédures et documents puissent varier, d’un organisme d’accompagnement à l’autre, on retrouve cependant une base commune pour les demandes de microcrédits sociaux :

  • Pièce d’identité
  • RIB (Relevé d’Identité Bancaire)
  • Déclaration de revenus et charges
  • Dernier avis d’imposition (même sans être soumis à l’Impôt sur le Revenu)
  • Justificatifs du projet (factures, devis…)

Selon la nature de votre projet, d’autres pièces peuvent être demandées par l’organisme. N’hésitez pas à faire appel à un accompagnement social pour préparer chaque étape de votre dossier.

Intéressant à savoir : la plupart des organismes de financement proposent des solutions de conseil et d’aide pour la demande de crédit.

Pièces à fournir pour une demande de microcrédit jeune.

Où obtenir un microcrédit social quand on est jeune ?

Si vous êtes jeune, que vous souhaitez obtenir un crédit et que vos ressources sont limitées, un grand nombre d’organismes peuvent vous proposer un dispositif de microcrédit social.

Si le type de projet traité varie en fonction de l’établissement, tous proposent des offres complètes : 

  • ADIE : L’ADIE permet aux professionnels d’emprunter de 300€ à 12 000€ pour 6 à 48 mois.
  • Banque Postale : La Banque Postale propose des microcrédits allant jusqu’à 5 000€ sur 60 mois.
  • BNP : La BNP propose le mini-prêt pouvant aller jusqu’à 1 000€ sur une période de 3 mois.
  • CAF : La CAF propose un emprunt de 200€ à 3 500€ pour un délai de 3 à 36 mois.
  • CCAS : Les CCAS proposent un emprunt de 300€ à 8 000€ pour une période allant de 6 mois à 7 ans.
  • Créa-Sol : L’organisme permet aux professionnels un emprunt de 500€ à 10 000€ pour 6 à 84 mois.
  • Crédit Municipal : Cet organisme propose un emprunt de 300€ à 3 000€ pour une période de 6 à 60 mois.
  • Crédit Mutuel : L’organisme propose un crédit solidaire allant de 500€ à 5 000€ sur une durée de 48 mois.
  • Crésus : L’organisme permet un emprunt de 300€ à 5 000€ pour 6 à 48 mois.
  • Croix-Rouge : La Croix Rouge propose un emprunt allant de 300€ à 3 000€ sur une période de 6 à 36 mois.
  • Emmaüs : L’organisme propose un microcrédit de 100€ à 1 500€ sur une période de 1 à 24 mois.
  • Familles Rurales : le microcrédit Élan est proposé pour un montant maximum de 3 000€ et une durée de 3 ans.
  • Restos du cœur : Les Restos du Coeur proposent un emprunt de 300€ à 3 000€ sur une période de 12 à 60 mois.
  • Secours Catholique : L’organisme propose un prêt allant de 300€ à 3 000€ remboursables entre 3 et 36 mois.
  • UNAF : L’UNAF permet d’emprunter 300€ à 3 000€ pour 6 à 36 mois.

Ces établissements proposent des contrats de prêts sociaux, accessibles sur dossier. Bien que le dispositif limite les risques, gardez en tête que la somme doit être remboursée, avec une obligation de remboursement chaque mois.

Pour vous protéger, n’hésitez pas à prendre une assurance emprunteur. Facultative, elle peut malgré tout représenter une sécurité. 

Les autres solutions pour trouver de l’argent en étant jeune

Au-delà du microcrédit pour jeunes, d’autres solutions existent quand il s’agit de trouver un prêt en dehors du système bancaire.

Ainsi, des dispositifs sont accessibles dès les premières années de la vie d’adulte et peuvent venir compléter le microcrédit social. Ils sont parfaitement adaptés à une personne en situation de précarité sociale ou financière.

Microcrédit personnel

Le microcrédit personnel est un dispositif similaire au microcrédit social. Il est destiné à la concrétisation d’un projet personnel, qu’il s’agisse d’acheter des biens ou des services.

Le montant des prêts varie, allant de 300€ à 8 000€, avec une durée de remboursement variable. Ce levier de financement vient sans frais de dossier, avec un taux d’intérêt compris entre 1.5% et 4%.

Si vous avez aussi un projet de microentreprise, sachez que le microcrédit personnel existe aussi pour les professionnels.

Crédit renouvelable

Le crédit renouvelable, également appelé crédit revolving, est un prêt à la consommation offrant une grande liberté d’utilisation et de remboursement.

Vous pouvez, grâce à cette solution, reporter vos mensualités et débloquer le montant du prêt simplement en demandant à votre banque. Gardez cependant en tête que cette flexibilité vient avec sa contrepartie.

Ainsi, les crédits renouvelables ont des taux d’intérêt plus élevés que ceux d’un prêt à la consommation classique. 

Trouver un mini crédit personnel spécial jeunes avec VERILOR

Vous cherchez la meilleure offre de crédit jeune ? Verilor vous permet de comparer, en ligne, les offres les plus pertinentes pour votre profil.

En quelques clics, découvrez les meilleurs tarifs  à disposition sur le marché, ainsi que toutes les informations nécessaires à votre choix (TAEG fixe, durées…).

Notre comparateur est gratuit, sans engagement et vous permet de faire le meilleur choix rapidement, depuis chez vous.