Faire une demande de microcrédit quand on est au RSA

Le microcrédit quand on est au RSA

Vous êtes bénéficiaire du Revenu de Solidarité Active et vous cherchez des solutions de financement adaptées à votre situation ?

Ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas seul. Lorsque l’on dépend des minima sociaux, il est fréquent de rencontrer des difficultés en cherchant à obtenir un financement. Cependant, une alternative existe, conçue spécifiquement pour les revenus faibles : le microcrédit social.

En bref, pour les bénéficiaires du RSA, le microcrédit social est :

  • Un prêt personnel adapté aux personnes dépendant des minima sociaux.
  • La possibilité de compléter une offre bancaire inadaptée aux faibles revenus.
  • Une aide sociale permettant de financer des projets personnels.
  • Une solution accessible, avec un taux d’intérêt faible ou nul et compatible avec d’autres dispositifs.

RSA, qu’est-ce que c’est ?

Pour commencer, penchons-nous sur le RSA. Cet acronyme signifie Revenu de Solidarité Active. Il s’agit d’un dispositif social, créé en 2007, et destiné à soutenir les personnes en précarité économique en France.

Sous forme d’allocation mensuelle, cette aide est délivrée par la CAF (Caisse d’allocations familiales) ou les MSA (caisses mutuelles agricoles) aux personnes sans emploi ou en situation de précarité sociale.

Il s’agit donc d’une ressource financière destinée à compenser une absence de revenus. Cette mesure sociale peut donc représenter un frein pour le système bancaire lorsqu’il s’agit d’étudier votre dossier pour obtenir un financement ou un crédit.

Les difficultés à trouver un crédit quand on est au RSA

Parce que le RSA est une aide sociale destinée aux faibles revenus, il est ardu d’obtenir un prêt bancaire lorsque l’on a ce statut.

En effet, pour une banque, votre situation représente un risque de non-remboursement ainsi que la solvabilité du prêt. Alors, pour la majorité des acteurs du système bancaire, le prêt personnel n’est pas compatible avec ce statut.

Existe-t-il malgré tout une solution de prêt compatible avec le statut de bénéficiaire du RSA ? Oui, il s’agit du microcrédit social, un dispositif conçu et pensé pour les revenus faibles ou précaires.

Microcrédit, comment ça fonctionne quand on est au RSA ?

Des projets à financer, la vie n’en manque pas. Que vous souhaitiez changer de voiture, financer une accession au logement ou accéder à une formation professionnelle, mille raisons peuvent vous amener à solliciter un crédit.

En tant que bénéficiaire du RSA, le microcrédit social est la meilleure solution. Il s’agit d’un dispositif de prêt financier à accès simplifié, proposé par un ensemble d’acteurs en fonction de votre statut et de votre projet.

Ce dispositif est en partie garanti par l’Etat, ainsi que la Caisse des Dépôts et l’organisme créancier (banque, fonds social…). Le microcrédit RSA s’adresse : 

  • Aux faibles et très faibles revenus
  • Aux bénéficiaires des minima sociaux
  • Aux personnes en situation d’insertion professionnelle
  • Aux personnes souffrant d’une interdiction bancaire
  • Aux travailleurs précaires, intérimaires ainsi qu’aux étudiants

Si vous êtes bénéficiaire du RSA, il s’agit donc du dispositif idéal pour obtenir un financement et ce, même sans apport personnel.

Ce système de crédit social vient aussi, en fonction des partenaires, avec un suivi et un accompagnement personnel, pour vous permettre de bénéficier d’une préparation spécifique à la gestion du prêt.

Quelles conditions pour obtenir un microcrédit social ?

Vous avez un projet, et souhaitez souscrire à un microcrédit social ? Si votre profil correspond au public ciblé par ce dispositif, vous n’avez plus qu’à entrer en contact avec l’un des organismes prêteurs pour établir un dossier de demande de prêt.

La procédure est spécifique à chaque établissement, mais certains éléments restent malgré tout communs à tous les acteurs proposant un microcrédit social.

Microcrédit social, pour les exclus du système bancaire

Le dispositif de micro crédit social est accessible aux personnes sans accès au système bancaire conventionnel.

En tant que bénéficiaire du RSA, vous gardez donc un accès à une solution de financement pour votre projet, en dehors des voies classiques. Gardez en tête que, malgré tout, le microcrédit social reste un crédit et non pas une aide sociale.

Le dossier peut donc être refusé par l’organisme prêteur. Pour donner toutes les chances à votre demande de prêt, rapprochez-vous de l’organisme créditeur afin de bénéficier d’un accompagnement personnel pour préparer la demande.

Les justificatifs à fournir

En fonction de l’organisme auprès duquel vous déposez la demande de crédit, certaines pièces peuvent être demandées. Cependant, la plupart des justificatifs nécessaires au dossier sont communs à tous :

  • Pièce d’identité
  • RIB (Relevé d’Identité Bancaire)
  • Déclaration de revenus et de charges
  • Dernier avis d’imposition, et ce même si vous n’êtes pas soumis à l’impôt sur le revenu
  • Preuves du projet à l’origine de la demande (devis, facture…)
Pièces à fournir pour le dossier de demande de microcrédit RSA.

Où obtenir un microcrédit social au RSA ?

En fonction de votre projet, divers organismes et établissements sont à votre écoute pour étudier votre dossier de demande de financement.

Si certains proposent des coups de pouce généralistes, d’autres vont être spécialisés dans des projets d’accès à la mobilité (voiture, scooter, permis…) ou autres domaines spécifiques.

  • ADIE : L’ADIE permet aux professionnels d’emprunter de 300€ à 12 000€ pour 6 à 48 mois.
  • Banque Postale : La Banque Postale propose des microcrédits allant jusqu’à 5 000€ sur 60 mois.
  • BNP : La BNP propose le mini-prêt pouvant aller jusqu’à 1 000€ sur une période de 3 mois.
  • CAF : La CAF propose un emprunt de 200€ à 3 500€ pour un délai de 3 à 36 mois.
  • CCAS : Les CCAS proposent un emprunt de 300€ à 8 000€ pour une période allant de 6 mois à 7 ans.
  • Créa-Sol : L’organisme permet aux professionnels un emprunt de 500€ à 10 000€ pour 6 à 84 mois.
  • Crédit Municipal : Cet organisme propose un emprunt de 300€ à 3 000€ pour une période de 6 à 60 mois.
  • Crédit Mutuel : L’organisme propose un crédit solidaire allant de 500€ à 5 000€ sur une durée de 48 mois.
  • Crésus : L’organisme permet un emprunt de 300€ à 5 000€ pour 6 à 48 mois.
  • Croix-Rouge : La Croix Rouge propose un emprunt allant de 300€ à 3 000€ sur une période de 6 à 36 mois.
  • Emmaüs : L’organisme propose un microcrédit de 100€ à 1 500€ sur une période de 1 à 24 mois.
  • Familles Rurales : le microcrédit Élan est proposé pour un montant maximum de 3 000€ et une durée de 3 ans.
  • Restos du cœur : Les Restos du Coeur proposent un emprunt de 300€ à 3 000€ sur une période de 12 à 60 mois.
  • Secours Catholique : L’organisme propose un prêt allant de 300€ à 3 000€ remboursables entre 3 et 36 mois.

Sachez que la plupart de ces organismes proposent un accompagnement tout au long du dossier de financement par un travailleur social ou un conseiller. Il est aussi possible de combiner ce dispositif avec diverses solutions proposées par Pôle Emploi ainsi que d’autres services d’accompagnement social.

Les autres solutions pour trouver de l’argent au RSA

En tant que bénéficiaire du RSA, vous pouvez donc accéder à un microcrédit social afin de financer vos projets.

Mais, selon vos besoins, il est aussi possible de combiner ce dispositif de financement avec d’autres solutions. En plus des prêts sur gages et autres solutions d’appoint, des leviers existent, spécialement conçus pour les personnes aux revenus modestes.

Microcrédit personnel

Il s’agit d’un dispositif bâti dans la même visée que le microcrédit social. Le but du microcrédit personnel est de financer des projets personnels, concernant des achats de biens ou de services.

Ces prêts ont des montants allant de 300€ à 8 000€ et avec des taux d’intérêt variables (1.5% – 4%). Ce dispositif, existant aussi sous forme de microcrédit professionnel, ne nécessite aucuns frais de dossier.

Crédit renouvelable

On le connaît aussi sous le nom de crédit revolving. Il s’agit d’un crédit à la consommation flexible, pensé pour accompagner un projet avec une plus grande liberté que pour un prêt conventionnel.

Ce financement offre donc la possibilité de reporter les mensualités, de débloquer plus rapidement la somme ainsi qu’un ensemble d’autres facilités. Cependant, la contrepartie à ces avantages est que les taux d’intérêt sont plus élevés qu’avec d’autres dispositifs.

Trouver un minicrédit personnel spécial RSA avec VERILOR

Si vous souhaitez obtenir un crédit au RSA, vous êtes au bon endroit ! Verilor est une plateforme en ligne vous permettant de comparer en toute simplicité l’ensemble des offres de prêts adaptés à vos besoins.

Découvrez les meilleurs prix du marché, le taux fixe ou variable de chaque financement et toutes les informations nécessaires à votre dossier, en quelques clics. Notre comparateur est gratuit et sans engagement, alors venez découvrir votre solution de financement !