Microcrédit professionnel

Le microcrédit Professionnel en 30 secondes

Tout comme le microcrédit personnel, cette variante professionnelle est un type de prêt à la consommation de plus petit montant, qui se destine aux personnes exclues du système bancaire classique, ou disposant de faibles revenus.

A la différence du personnel, ce microcrédit professionnel se destine à la création ou la reprise d’une entreprise. Voici ses caractéristiques :

  • un crédit de 12 000 euros au maximum
  • réservé aux personnes ne pouvant emprunter de façon classique
  • sous certaines conditions (revenus, projet)
  • octroyé par des organismes spécialisés
  • uniquement pour la création ou la reprise d’une entreprise

C’est donc l’équivalent professionnel des dispositifs de type microcrédit social personnel, qui visent à permettre aux gens ne pouvant emprunter auprès des banques de trouver des solutions alternatives de financement.

Qu’est-ce qu’un microcrédit professionnel ?

La définition d’un microcrédit professionnel est celle d’un type de crédit de petite somme, destiné spécifiquement à une utilisation professionnelle, et à certains profils d’emprunteurs.

C’est l’équivalent du microcrédit social personnel, qui est un dispositif proposé par différentes associations pour permettre aux personnes exclues du système bancaire classique de trouver malgré tout un petit emprunt.

Proposé par la Croix Rouge, le Secours Populaire, la CAF ou encore le Crédit Municipal, le microprêt personnel peut financer seulement certains projets, liés à l’amélioration de l’habitat par exemple, à la santé ou encore à une reconversion professionnelle.

La variante du microprêt professionnel répond aux mêmes conditions, appliquées cette fois à l’entreprise. Cela signifie que pour faire une demande et obtenir ce type de prêt, vous devrez respecter certains critères, aussi bien en lien à votre situation qu’à votre projet.

Qui peut bénéficier du microcrédit professionnel ?

Le microcrédit professionnel est assez large dans ses critères d’acceptation, à partir du moment où il s’agit bien d’un projet d’entreprise à financer. Pour tout projet ou dépenses personnelles, le microcrédit personnel sera la solution.

C’est une solution ouverte potentiellement à tous les entrepreneurs souhaitant créer ou reprendre une entreprise, quel que soit le statut de cette entreprise, ou encore le secteur d’activité.

Cela signifie que vous pouvez prétendre faire une demande de microcrédit professionnel si vous êtes en micro entreprise ou en SASU, mais aussi en EURL, en SAS ou encore en SARL. Ce n’est donc pas un dispositif réservé aux seuls micro entrepreneurs.

La condition est qu’en tant qu’entrepreneur, vous ne puissiez pas avoir accès au financement bancaire traditionnel, par exemple car vous touchez les minima sociaux. Aussi, l’activité de votre entreprise doit être située en France. 

Ce micro crédit professionnel peut donc aussi bien vous concerner si vous avez un projet d’entreprise que si vous êtes déjà en activité, quel que soit le domaine (mais hors du circuit bancaire classique).

Microprêt professionnel : les conditions pour y souscrire

Comme pour les autres dispositifs de microprêts sociaux, vous devrez respecter certaines conditions pour faire une demande et obtenir un microprêt professionnel. 

Si toutes les entreprises sont potentiellement éligibles, vérifiez que ces conditions sont réunies : 

  • votre entreprise doit être en création ou créée il y a moins de 5 ans
  • votre entreprise doit avoir moins de 3 salariés
  • le besoin en financement ne doit pas dépasser 12 000 euros
  • vous n’avez pas pu obtenir de crédit bancaire pour ce projet

Ensuite, il faut savoir que cette somme d’argent obtenue peut servir à financer plusieurs types de projets, mais qui doivent logiquement être liés à votre entreprise : ce peut être l’achat de matériel, de stock, ou pour financer des travaux ou un véhicule professionnel par exemple.

Les critères définis précédemment concernant votre situation personnelle et professionnelle doivent également être respectés.

Concernant le type de projet finançable, cela peut dépendre de l’organisme qui vous propose et qui vous octroie ce micro crédit professionnel, sachant que la validation du financement peut être effectuée au cas par cas.

Caractéristiques du microcrédit professionnel (montant, taux, remboursement)

Le microcrédit professionnel se distingue par certaines caractéristiques propres, par rapport au crédit professionnel classique, qui peut vite représenter plusieurs dizaines ou centaines de milliers d’euros selon les entreprises.

Voici les éléments à avoir en tête avant de faire votre demande : 

  • le microcrédit professionnel est limité à 12 000 euros
  • la durée de remboursement n’excède souvent pas 48 mois
  • le prêt présent un taux d’intérêt fixe de 5% environ

Le fonctionnement est ensuite assez similaire à celui d’un crédit classique, avec la nécessité de rembourser mensuellement les échéances, suivant le taux fixe en vigueur. Il est donc nécessaire que votre entreprise dispose bien de la trésorerie et d’une activité suffisante pour les remboursements.

Comme pour le micro prêt classique, le versant professionnel peut être lié à un accompagnement social tout au long de la durée du remboursement.

A qui demander un microcrédit professionnel ?

Si les associations comme le Secours Populaire, la Croix Rouge ou encore la CAF peuvent proposer des micro prêts sociaux, ce ne sont pas les mêmes organismes qui vont s’occuper des mini prêts professionnels.

Pour obtenir davantage d’informations et faire votre demande de microcrédit pro, vous devez vous orienter vers des associations telles que l’ADIE, l’association pour le droit à l’initiative économique, ou bien Créa-Sol.

Ces deux structures sont directement habilitées à distribuer des crédits, et donc ces microcrédits. Vous pourrez donc entrer en contact avec l’un de leurs conseillers pour avancer dans votre projet.

Vous avez aussi la possibilité de vous orienter vers des réseaux bancaires agréés, qui travaillent en partenariat avec ces organismes, mais aussi vers des réseaux accompagnants.

Il s’agit par exemple de BGE, l’appui aux entrepreneurs, du Réseau Entreprendre, de France Active ou encore de Initiative France. Il s’agit de structures spécialement dédiées aux entrepreneurs, y compris micro entrepreneurs, qui peuvent vous aider dans vos problématiques.

La recherche d’un microcrédit pro fait donc partie de leur domaine de compétences, et leurs conseillers sauront vous orienter étant donné qu’ils connaissent les enjeux de l’entrepreneuriat et du financement.

Enfin, en tant que chef d’entreprise, ou personne qui porte un projet d’entreprise, vous pouvez vous renseigner auprès de la chambre de commerce et d’artisanat dont vous dépendez, ou bien de la chambre des métiers.

Il est important de bien vous faire accompagner lors de vos démarches, car la façon d’obtenir un micro prêt professionnel diffère d’un prêt social classique.