Arrêt de travail : un salarié absent ne peut jamais être considéré comme démissionnaire

un salarié absent ne peut jamais être considéré comme démissionnaireTrop souvent, employeurs et salariés considèrent qu’un salarié qui ne se présente plus à son travail depuis plusieurs jours est démissionnaire.

Ces derniers appliquent alors les conséquences juridiques de la démission. Or, les tribunaux exigent la réalisation de certaines conditions afin de considérer que le salarié est vraiment démissionnaire.

Les conséquences à tirer de l’absence du salarié

Un salarié qui ne se présente plus à son travail peut être absent pour plusieurs raisons. Il peut par exemple être malade. Or, l’arrêt de travail est soumis à une législation particulière.

Dans ce cas, le salarié doit informer sa hiérarchie au plus vite et transmettre un justificatif à son employeur dans les 48 heures. Le collaborateur peut aussi parfaitement avoir vraiment démissionné et ne plus vouloir revenir à son poste.

Dans ce cas, il doit en principe informer son employeur de sa décision, dans le cadre de son obligation de loyauté.

L’exception à cela concerne l’abandon de poste consécutif à des manquements de la part de l’employeur.

Quoi qu’il en soit, le salarié est tenu de respecter le délai de prévenance qui s’impose. Attention toutefois si un salarié ne se présente plus au travail, il convient de ne pas le considérer démissionnaire du fait de son silence ou de son absence.

Dans ce cas, les tribunaux requalifieront forcément la rupture du contrat en un licenciement sans cause réelle et sérieuse. L’employeur devra alors verser à ce dernier des dommages et intérêts.

Contactez le salarié au plus vite pour avoir des informations sur la situation. Envoyez-lui un courrier recommandé avec accusé de réception, ce qui vous servira de preuve par la suite.

Les conditions entourant une démission valable

Premièrement, une démission ne peut jamais être implicite. Si le salarié ne répond pas après tous ces rappels, vous pourrez alors le licencier pour abandon de poste.

Il est alors indispensable de suivre la procédure habituelle : convocation et entretien préalable, notification dans les délais. La démission doit être explicite, claire et non équivoque.

Arrêt de travail : un salarié absent ne peut jamais être considéré comme démissionnaire
5 (100%) 1 vote