Conseils pour casser le spirale de l’absentéisme

absenteismeOn estime que l’absentéisme en entreprise touche un tiers des salariés, pour environ 18 jours d’absences par année. Agir contre l’absentéisme revient avant toute chose à en cerner les différentes caractéristiques.

A partir de cela il est possible d’aborder les moyens dont dispose l’entreprise pour le réduire. Une politique de petites mesures particulières vaut en ce sens bien mieux qu’une large action spectaculaire non suivie dans le temps.

Afin de faire en sorte que l’absentéisme diminue dans l’entreprise, il est indispensable de mettre à contribution tous les acteurs de l’entreprise. Nous vous donnons tous nos conseils pour casser cette spirale.

Analyser les conditions de travail dans l’entreprise

Un absentéisme trop flagrant est souvent synonyme de problème plus profond en interne. En ce sens, l’absentéisme est un phénomène qui concerne toute absence qui aurait pu être évitée si une discussion avait été au préalable menée.

Il apparaît donc indispensable de prévenir suffisamment précocement les facteurs possibles de dégradations dans les conditions de travail des salariés.

Comment s’organise le travail ? La relation d’emploi est-elle de qualité ?  Les salariés ont-ils suffisamment de temps pour concilier vie professionnelle et vie privée ? L’entreprise organise-t-elle des journées cohésion et/ou des activités de groupe ?

Analyser les causes de l’absentéisme est important puisque ce phénomène se traduit par des coûts conséquents pour l’entreprise : retard dans l’exécution des missions, baisse de la qualité du service rendu, remplacement des salariés en urgence…

On estime ainsi qu’aujourd’hui le coût financier de cet absentéisme s’élève en France à environ 3 500 euros par salarié et par an. La performance de l’entreprise est en large majorité liée à celle de ses salariés et du travail qu’ils produisent.

Or, si un grand nombre de salariés est en arrêt de travail, cela se répercute forcément sur l’entreprise de manière plus générale. De la même manière, un taux d’absentéisme trop important peut être préjudiciable pour la cohésion des équipes de travail.

Plus de la moitié des salariés qui s’absentent trois fois par an ou plus admettent qu’ils souhaiteraient quitter leur employeur rapidement. L’intérêt est donc de trouver quels sont les facteurs d’insatisfaction.

Responsabiliser le salarié et l’intégrer à la vie de l’entreprise

C’est prouvé : un salarié qui ne se sent pas intégré dans la prise de décision au sein de l’entreprise a plus tendance à être démotivé et à solliciter des arrêts de travail. La bonne attitude à adopter pour l’employeur est avant toute chose de constater et de tenter de comprendre.

Quelles sont les raisons qui poussent les employés à se mettre en arrêt maladie ? Définir l’absentéisme au sein de l’entreprise est un premier pas qui permet bien souvent de résoudre certaines problématiques. S’agit-il d’un problème isolé ou bien d’une situation collective qui perdure ? Quel est le profil de l’employé le plus touché par ce phénomène ?

L’employeur peut par exemple mettre en place des sondages afin de cerner les motivations de l’absence de ses employés. Cela l’aidera à y voir plus clair et à adopter les bons réflexes.

Puisque le manque de motivation est une source majeure expliquant l’absentéisme, l’employeur doit tenter de mettre en place des moyens pour donner à ses salariés l’envie de venir travailler. Cette démarche incitative permet ainsi de casser la spirale de l’absentéisme.

Proposer des formations, du travail en équipe, construire ensemble des perspectives professionnelles…il existe autant de solutions qu’il y a de salariés. L’intérêt est de donner à ces derniers des objectifs d’évolution afin de faire grandir leur motivation.

Anticiper le problème pour mieux le traiter, cela permet à chacun de s’exprimer plus librement. Absence ne signifie pas toujours absentéisme mais quand l’absence devient trop généralisée et/ou récurrente, les moyens de la traiter sont variés.

Conseils pour casser le spirale de l’absentéisme
5 (100%) 4 votes