Le coût psychologique de l’absentéisme pour l’entreprise

Le coût psychologique de l’absentéisme pour l’entrepriseL’absentéisme est un fléau pour de très nombreuses entreprises, qu’il s’agisse du secteur privé comme public. On estime que chaque année, l’absentéisme représente environ 7 milliards d’euros, pour 16 jours d’absences par salarié pour cause d’arrêt de travail (causé par un accident ou une maladie). L’absence est aussi source de difficultés dans la gestion des salariés.

Le fait de recourir à des salariés en remplacement, souvent au pied levé entraîne l’obligation de prévoir des formations supplémentaires. Tour d’horizon du coût psychologique lié à l’absentéisme dans l’entreprise.

L’absentéisme, cause d’une baisse de qualité et d’image pour les entreprises

Le coût de l’absentéisme, dans son versant psychologique, est pour beaucoup lié à la perte de productivité, de compétences, de qualité générale et d’image pour les entreprises.

En effet, le fait que de nombreux salariés soient absents entraîne souvent un retard dans l’exécution des missions et une gestion problématique de l’agenda de tâches. Cela peut entraîner des retards vis-à-vis des clients, ce qui est de nature à ternir l’image de marque.

Du côté des salariés présents, l’absentéisme est générateur de lassitude et souvent de démotivation. Le climat social dégradé n’est pas un terreau fertile sur lequel créer de la valeur. L’entreprise doit donc réagir et faire en sorte de lutter contre l’absentéisme illicite.

Les coûts liés à la gestion des ressources humaines

Au sein de l’entreprise, les coûts de l’absentéisme liés à la gestion des ressources humaines sont de différentes natures.

On trouve les coûts psychologiques connus et visibles qui sont caractérisés par une baisse de motivation générale et une tension entre les salariés qui doivent répondre aux questions des salariés intérimaires tout en ayant une charge de travail supplémentaire.

Cela peut se concrétiser par la création d’heures supplémentaires et avoir une répercussion sur la vie personnelle des salariés non absents. Les coûts cachés concernent les interactions plus profondes dans l’entreprise, sources de dysfonctionnements. Un absentéisme encore plus accru, un manque de qualité, une rotation problématique du personnel en sont des exemples.