Les coûts directs de l’absentéisme en entreprise

Les coûts directs de l’absentéisme en entrepriseLa majorité des entreprises s’est un jour trouvée confrontée à l’absentéisme de ses salariés. Cet absentéisme est un indicateur important dans les statistiques RH et met en évidence l’état du climat social au sein de l’entreprise.

L’absentéisme représente un coût qu’il est important d’appréhender. Les coûts directs en constituent une grande part. Ils servent à désigner les coûts directement en lien avec la prise en charge du salarié absent.

Les coûts directs : les dépenses les plus simples à évaluer

On considère en règle générale que le calcul des coûts directs est plus simple que pour les autres postes de dépenses. Ce coût financier comprend principalement les cotisations sociales et les salaires bruts pour la période au cours de laquelle le salarié est absent.

Le complément patronal doit également être pris en compte dans le calcul en comparaison avec les indemnités journalières de sécurité sociale ainsi que le maintien du salaire. Le coût de l’absentéisme pour l’entreprise dépendra alors pour beaucoup de la politique RH et de la convention collective.

Méthode de calcul pour déterminer les coûts directs

Pour calculer les coûts directs, il est important de tenir compte du manque à gagner général pour l’entreprise, en lien avec le taux d’absentéisme dans l’entreprise.

L’absence de contribution du salarié absent à la valeur ajoutée doit être intégrée. Une méthode de calcul assez simple consiste à opter pour le ratio : valeur ajoutée / Effectif moyen, puis de proratiser selon la durée d’absence du salarié.

On estime que chaque année, les coûts directs de l’absentéisme pour l’entreprise représentent environ 45 milliards d’euros, ce qui équivaut à un peu plus de 5 % de la masse salariale totale.

Les coûts directs de l’absentéisme en entreprise
5 (100%) 1 vote