Le coût financier de l’absentéisme pour l’entreprise

Le coût financier de l’absentéisme pour l’entrepriseSynonyme de manque à gagner pour l’entreprise, l’absentéisme touche toutes les entreprises à un moment donné.

Chaque année, les statistiques sur l’absentéisme en entreprise sont éloquentes et font état d’une hausse constante du nombre de salariés absents pour cause de maladie ou d’accidents professionnels. Quel est le coût financier réel de l’absentéisme pour l’entreprise ? On vous dit tout.

L’absentéisme, véritable fléau pour les finances de l’entreprise

En moyenne, les salariés s’absentent 16 jours par an pour cause d’accident ou de maladie, ce qui constitue une charge de plus de 7 milliards d’euros pour les entreprises du secteur privé.

Le coût est également très important du côté du secteur public (fonction publique territoriale et hospitalière notamment). Ce montant ne prend pas en considération l’ensemble des dépenses de l’État en matière d’assurance maladie, estimées à 8 milliards d’euros chaque année.

Le coût de l’absentéisme ne doit donc pas être laissé de côté puisqu’il peut entraîner des conséquences plus ou moins conséquentes pour l’entreprise.

Les conséquences de l’impact financier de l’absentéisme

Les conséquences de cet impact financier peuvent être divisées en plusieurs sous-catégories. Tout d’abord en matière de coûts directs, l’entreprise est tenue de verser des indemnités complémentaires au salarié ayant plus d’un an d’ancienneté dans la société.

Or, s’il est absent il ne participe pas à la productivité de l’entreprise, ce qui est un manque à gagner pour l’entreprise. Ensuite, les coûts indirects visent la perte de productivité et l’emploi d’intérimaires pour combler l’absence des salariés en arrêt de travail.

Or, la perte de productivité de l’entreprise s’élève à environ 20 % chaque jour du fait de ces absences. Le retard consécutif à l’absence du salarié se répercute très souvent sur le travail des autres employés, en plus de se répercuter sur son propre travail.

En effet, cela entraîne une désorganisation générale qu’il faut tenter de combattre en mettant en place un nouvel agenda des tâches et une répartition qui ne plaît pas toujours aux salariés présents. Ces derniers ont souvent plus de travail, ce qui est de nature à détériorer le climat social de l’entreprise, coût psychologique de l’absentéisme.

Le coût financier de l’absentéisme pour l’entreprise
5 (100%) 1 vote