Les leviers participatifs des ressources humaines pour lutter contre l’absentéisme abusif

Les leviers participatifs des ressources humaines pour lutter contre l’absentéisme abusifAfin de lutter efficacement contre l’absentéisme abusif au sein de l’entreprise, les leviers participatifs sont indispensables.

Le secteur des ressources humaines doit donc intervenir en amont et au retour du salarié en arrêt de travail pour prendre en compte l’usure professionnelle et la pénibilité pour les traiter.

Le rôle des ressources humaines dans la mise en place de leviers participatifs

L’intérêt d’une solution participative est d’engager un maximum d’acteurs différents dans un même objectif final : celui de réduire l’absentéisme en entreprise. En la matière, les primes et autres solutions coercitives ne suffisent pas.

Cela signifie par exemple de privilégier les actions préventives primaires comme éviter l’usure professionnelle, créer une cellule où les salariés pourront librement parler de leurs difficultés sans avoir peur des conséquences, créer des formations pour motiver les équipes.

Ces solutions peuvent être prises tant dans le secteur privé que public. Les actions préventives sont à privilégier principalement pour les arrêts de travail dont la cause est un trouble musculo-squelettique ou un risque psychosocial.

Les ressources humaines peuvent aussi intervenir pour mettre en place un suivi médical régulier au profit des salariés. Le médecin agira alors dans le processus de prévention. Des actions de sensibilisation et d’accompagnement, notamment psychologiques, sont aussi à mettre en place.

L’efficacité des leviers participatifs

A partir du moment où l’entreprise propose un suivi psychologique adapté aux agents rencontrant des difficultés privées ou professionnelles, les salariés présentent statistiquement moins de risques d’être absents de l’entreprise.

La prévention consiste aussi à mettre en place des solutions pour lutter contre le risque d’accident professionnel, afin de trouver un équilibre et éviter les arrêts répétés et de longue durée.

Pour les salariés à partir de 50 ans, l’intérêt est aussi de leur redonner une certaine motivation en leur proposant des aménagements de poste, comme une possibilité de travailler à distance un jour ou deux par semaine.

Les leviers participatifs des ressources humaines pour lutter contre l’absentéisme abusif
5 (100%) 1 vote