Simulation prêt immobilier 370000 euros

Quel est votre projet ?

Montant de votre prêt

Durée de votre prêt

ans

Mensualité

Taux d'intérêt avant négociation

%

Taux d'assurance

%

Demande de crédit

Votre demande de financement en 4 minutes.

Rapide

Meilleur taux

Sans engagement

Montant de votre prêt


✔️ Sans engagement ✔️ Réponse instantanée

Devenir enfin propriétaire est un rêve pour beaucoup. Cela présente plusieurs avantages s’il ne faut citer que l’assurance d’avoir son chez-soi. Malheureusement, certains préfèrent renoncer à ce projet, faute de moyens.

Pourtant, des solutions existent pour pouvoir s’offrir la maison de ses rêves. Le crédit immobilier figure parmi les solutions préconisées. Mais comment réussir ce prêt ?

Le prêt immobilier désigne le financement par emprunt pour couvrir une partie ou le tout d’un achat immobilier. Également appelé crédit immobilier, ce prêt peut être utilisé pour des travaux de rénovation.

Dans certains cas, il sert à financer une opération de construction. Par ce crédit, l’établissement prêteur pourra réclamer en contrepartie une garantie de remboursement. Celle-ci peut être une caution de logement ou une hypothèque.

Le crédit immobilier concerne en principe une résidence principale. Il peut être aussi sollicité pour l’achat/rénovation d’une résidence secondaire.

Peuvent être aussi concernés par ce crédit l’immobilier, une entreprise ou un immeuble de rapport. Le prêt peut être à taux fixe ou variable. Il s’étale généralement sur une durée comprise entre 10 et 20 ans.

La plupart du temps, le montant d’un prêt immobilier dépasse les 100 000 euros. Il sert à financer les coûts inhérents au projet comme les frais immobiliers. Sur le plan technique, il faut distinguer différents types de prêts de ce genre.

Parmi les plus connus, il y a le prêt in fine et le prêt amortissable. Quand il est question d’une mensualité unique de montant égal pour deux crédits superposés, on parle de prêt à palier. Le prêt est dit progressif/dégressif avec des échéances variant à la hausse ou à la baisse. Certains établissements financiers proposent également des prêts à taux révisable. Le prêt modulable et le prêt à taux « capé » constituent d’autres versions courantes du prêt immobilier.

Le prêt immobilier favorise une gestion plus souple de ses finances. Plus besoin de trop se serrer la ceinture pour avoir la maison désirée. Par ailleurs, il est possible de négocier la somme souhaitée avec l’établissement. Dorénavant, il est possible de solliciter un prêt jusqu’à 370 000 euros. Évidemment, le grand atout du prêt immobilier est sa praticité. Il permet à tout un chacun d’acquérir immédiatement le bien qu’il convoite et d’en profiter de suite.

Ce crédit profite surtout aux personnes avec un revenu moyen ou faible. Il leur permet d’avoir dans un bref délai la somme utile pour le financement d’un projet immobilier. Évidemment, être fonctionnaire peut être un réel atout pour demander un prêt de ce type.

Les institutions financières ont en effet une bonne image des agents de la fonction publique. Avec ces derniers, les ressources sont prévisibles à long terme et le risque de chômage est quasi inexistant.

C’est la raison pour laquelle les banques acceptent facilement de leur prêter une somme remboursable sur plusieurs années.

Prêt immobilier 370000 € : donnez vie à vos projets

Ce terme désigne le montant que l’emprunteur peut espérer obtenir pour le financement de son projet immobilier. Deux variables sont particulièrement étudiées pour l’évaluation de la capacité d’emprunt.

Le premier est le taux d’endettement relatif au prêt. Il correspond au rapport entre les revenus et les charges de l’emprunteur. L’évaluation permet de déterminer le % de ressources à consacrer aux dépenses courantes.

Le second concerne le reste à vivre pour celui engagé par le prêt. La banque va refuser catégoriquement la demande de prêt si ce reste à vivre est insuffisant.

Les ressources non garanties comme les primes exceptionnelles ne sont pas considérées pour le calcul du taux d’endettement. Seuls les revenus réguliers sont pris en compte pour l’évaluation.

Ils concernent les revenus fonciers, les bénéfices industriels et commerciaux, les salaires et les pensions. Les banques prennent aussi en considération les revenus de placements financiers réguliers.

Notons que restructurer les crédits en cours permet d’accroitre sa capacité d’emprunter en matière de crédit immobilier. L’objectif vise à rassembler en un seul prêt les crédits à la consommation de l’emprunteur. De cette façon, ce dernier ne va plus rembourser qu’une seule mensualité. Cela augmente logiquement la durée du crédit.

Évidemment, les frais de restructuration constituent un inconvénient majeur de cette pratique. Il faut également ajouter le fait que les crédits à la consommation deviennent plus chers.

Cependant, cette démarche lui permet d’avoir suffisamment de temps pour le remboursement de son crédit. Une fois ses dettes restructurées, l’emprunteur verra s’abaisser son taux d’endettement.

Cela constitue un bon point pour la concrétisation de son projet immobilier. Le fait de regrouper ces prêts aura un impact positif sur sa capacité d’emprunt.

Aujourd’hui, il est possible d’évaluer sa capacité d’emprunt en ligne. Les sites spécialisés dans le crédit immobilier proposent des outils de simulation destinés à cet effet. Pour rendre le calcul réel, ces outils sont utilisés avec les taux d’intérêt actuels des prêts immobiliers.

Prêt immobilier 370 000 euros : comment prendre la meilleure décision ?

Comme déjà expliqué, le taux d’endettement est un élément capital dans l’évaluation de sa capacité d’emprunt. Pour faire court, il confronte la totalité des revenus de l’emprunteur à ses charges.

L’objectif étant de déterminer le pourcentage des ressources allouées aux dépenses récurrentes. Pour la banque, cet indicateur est très important dans le cadre d’une demande de prêt immobilier. Il lui permet de s’assurer que le prêt n’incite pas le concerné à accumuler trop de dettes diverses.

Différentes charges devront être intégrées au taux d’endettement pour le calcul. Elles incluent le loyer mensuel (pour un foyer locataire) et les pensions alimentaires versées à un ex-conjoint(e). Ces charges concernent également les mensualités de crédit en cours.

C’est justement pour ce point qu’il est judicieux de restructurer les crédits à la consommation. Parfois, d’autres charges récurrentes seront ajoutées pour l’évaluation du taux d’endettement.

Enfin pour note, sachez que le taux d’endettement sera encore évalué une fois le prêt accordé. Lors de cette étape, le montant des mensualités se substituera aux charges de loyer pour les locataires.

Durée du crédit Mensualité
1 an (12 mois) 31 100 €
2 ans (24 mois) 15 673 €
3 ans (36 mois) 10 532 €
4 ans (48 mois) 7 961 €
5 ans (60 mois) 6 419 €
6 ans (72 mois) 5 391 €
7 ans (84 mois) 4 657 €
8 ans (96 mois) 4 107 €
9 ans (108 mois) 3 679 €
10 ans (120 mois) 3 337 €
11 ans (132 mois) 3 070 €
12 ans (144 mois) 2 837 €
13 ans (156 mois) 2 640 €
14 ans (168 mois) 2 471 €
15 ans (180 mois) 2 325 €
16 ans (192 mois) 2 197 €
17 ans (204 mois) 2 085 €
18 ans (216 mois) 1 984 €
19 ans (228 mois) 1 895 €
20 ans (240 mois) 1 814 €
21 ans (252 mois) 1 768 €
22 ans (264 mois) 1 702 €
23 ans (276 mois) 1 642 €
24 ans (288 mois) 1 587 €
25 ans (300 mois) 1 478 €
26 ans (312 mois) 1 535 €
27 ans (324 mois) 1 492 €
28 ans (336 mois) 1 452 €
29 ans (348 mois) 1 415 €
30 ans (360 mois) 1 431 €