Métiers et régions les plus touchés par les arrêts maladie

Depuis le début de l’année 2017, le cabinet de conseil et d’expertise Ayming a constaté une hausse significative du nombre de jours d’arrêt maladie : 17.2 jours par an. (en 2016, c’était 16.8 jours par an.).

C’est le plus haut niveau enregistré depuis 10 ans. L’année 2017 fut une année où le taux d’absentéisme au travail s’élevait à 4.72 % et l’on constate qu’il est en constante augmentation en France.

Inquiétant de plus en plus le gouvernement, ce fait de société se révèle être l’une des principales préoccupations des pouvoirs publics, qui tente de trouver une solution adaptée.

Des secteurs d’activités durement touchés

Une étude chiffrée, réalisée sur un large échantillon d’entreprises et de salaires du secteur privée, nous a permis d’identifier précisément les domaines d’activité concernés, tout en mettant en avant l’existence de nombreuses disparités.

Parmi les secteurs professionnels ciblés, on retrouve la santé (secteur privé, excluant les hôpitaux publics), l’industrie ainsi que le commerce au sein desquels l’absentéisme progresse rapidement pour atteindre les 5.31 % (la santé), 3.94 % (l’industrie) et 4.86 % (le commerce).

Ces taux anormaux, supérieurs à la moyenne du pays, dépendent de nombreux facteurs humains et professionnels : un quorum toujours plus fort de troubles/de maux musculo-squelettiques (TMS)et un renouvellement de professionnels à la traîne.

En effet, des salariés plus âgés, que leurs collègues, et plus fatigués par le travail ont tendance à allonger la durée de leurs arrêts. Enfin, ajoutons que la cadence professionnelle toujours plus intense nuit, de façon équivoque, au renouvellement de la population salariale.

Secteur d’activité tout aussi difficile, l’industrie n’est pas en reste. En effet, nombreux sont ceux confrontés à la pénibilité professionnelle (port de charges notamment) même si l’on note la progression de la mécanisation et/ou de la robotisation dans certains domaines.

De son côté, le commerce souffre de la concurrence du commerce numérique. Celui-ci conduit, sur le long terme, à une dévalorisation des postes et une démoralisation constatée du personnel, cause majeure d’arrêts abusifs.

Un taux d’absentéisme touchant davantage les femmes

On constate des disparités hommes et femmes. En effet, celles-ci sont davantage concernées avec un taux de 5.30 %.

À l’inverse, les hommes connaissent un taux plus raisonnable (3.54 %). Cette différence importante s’explique par plusieurs facteurs : une pénibilité des tâches professionnelles, des tâches domestiques toujours plus présentes et parfois, une situation familial difficile (cas de monoparentalité).

Un arrêt prolongé pour les seniors

L’étude ci-dessus révèle également que les personnes âgées sont plus sujettes à l’absentéisme avec un taux constaté à 7.11 %. Ce taux, élevé, s’explique par la prise d’arrêt supérieur à 1 mois (45 %).

Il s’explique aussi par le fait qu’ils sont plus exposés aux pathologies lourdes, occasionnant du repos et parfois des soins médicaux. À l’inverse, les jeunes travailleurs prennent des arrêts d’environ 1 semaine (60 %).

Le taux d’absentéisme est également conditionné par l’ancienneté du salarié concerné. En effet, son ancienneté dans la société montre que ses arrêts possibles sont plus courts. Passé les cinq premières années, cet absentéisme retombe à 30 %.

Des disparités régionales à souligner

Si l’on se penche, de manière approfondie, sur l’ensemble des régions françaises, on note une certaine hétérogénéité du taux d’absentéisme professionnel.

D’emblée, on constate que les régions frontalières (Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Grand Est) et côtières (Bretagne et Corse) sont marquées par un taux supérieur à 5 %, pouvant aller même jusqu’à 6.99 % pour la Corse.

Toutes les autres grandes régions (PACA, Hauts-de-France, etc.), à l’exception de l’Île-de-France, ont un taux d’environ 4.6 %.
Pour cette dernière, son taux s’élève à 3.31 % en raison d’une plus grande concentration urbaine, réserve de travail conséquente.

Métiers et régions les plus touchés par les arrêts maladie

Categories:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *